Télétravail et bonnes pratiques

Télétravail et bonnes pratiques. La crise Covid-19 a bousculé pas mal de choses dans l’organisation du travail.

On nous parle de télétravail. Mais qu’est-ce que c’est exactement le télétravail ?

Nous recevons Xavier de Mazenod. Installé depuis plus de quinze ans en Normandie, il est un des pionniers du télétravail en France. En 2004, avec femme et enfants, ils quittent Paris pour s’installer dans l’Orne. Un village de 340 habitants. Au milieu de nulle part. A une vingtaine de kilomètres d’Alençon, il réussit à fédérer. A y créer un tiers-lieu, un laboratoire de fabrication numérique (FabLab), un Repair Café et a même reçu deux  sessions d’une école de codeurs numériques. Le tout réuni autour de l’Écloserie numérique.

Six familles de région parisienne sont même venues s’installer dans le coin. Pour y vivre et travailler à la campagne. ” On a commencé notre politique d’accueil d’urbains qui désirent s’installer à la campagne… C’était il y a quinze ans…

” Aujourd’hui, il y a beaucoup d’urbains, poussés par la crise du Covid qui désirent quitter les grandes villes.”

Les Tiers lieux, les espaces de coworking

Un espace de coworking, cela ne se décrète pas. A Châteaubriant, la Communauté de Communes a voulu imposer un tel espace au Quai des Entrepreneurs. Passée la période de nouveauté, et de gratuité qui a vu une quinzaine de personnes, l’espace n’attire plus. Les horaires très restrictifs ont tout de suite été un frein. A Abbaretz, par exemple, où le projet a été muri, le 3è lieu est ouvert 7 jours sur 7 et 24h/24 h. On y trouve à disposition un espace détente, une cafet’ et un espace de reprographie, un salon, des salles de réunions, des bureaux fermés et connectés et une salle de rendez-vous. Un tiers lieu où cohabitent bureaux, open-space & commerces. Et où l’on mutualise les moyens.

Le coworking, une bulle sur le point d’éclater ?

Les bonnes pratiques du télétravail

” Les bonnes pratiques, c’est qu’il faut que ce soit un projet d’entreprise. Ce n’est pas un gadget de communication de l’entreprise. Ce doit être quelque chose qui est pensé. Avec, derrière un objectif beaucoup de bénéfices. Le premier bénéfice est le bien-être mais également la productivité du salarié…

Le télétravail engendre des gains de productivité. L’optimisation des surfaces de bureaux. Cela doit être un projet global dans lequel on va impliquer les salariés, les cadres évidemment et les partenaires sociaux… On va en profiter pour faire monter en compétences les salariés. Cela doit être réfléchi. Cela peut prendre plusieurs mois, plusieurs années. Et lorsque c’est réfléchi et que c’est mis en place correctement, il n’y a pas de problème.”

Un télétravailleur, c’est un salarié normal.

” C’est juste un mode d’organisation différent. Le télétravailleur est un salarié à part entière…” insiste Xavier de Mazenod. 

Sur les espaces de coworking : “Les collectivités peuvent toujours imposer ce qu’elles veulent. Si son espace est vide, elles doivent en tirer les conséquences. C’est que le sujet a été pris par le mauvais bout. Aujourd’hui, on voit quand même beaucoup de maturité dans les démarches. Beaucoup d’espaces sont restés vides, car leurs initiateurs s’y étaient très mal pris.”…” Ces espaces, aujourd’hui, on y voit beaucoup plus de salariés. Et je pense que cela va s’accélérer avec les suites de la pandémie. C’est qu’on va prendre des habitudes dans lesquelles on ira moins au bureau. Et on passera  plus de temps à l’espace de coworking et à domicile.”

Xavier de Mazenod a créé Zevillage.net, le site de référence du télétravail et des nouvelles formes de l’organisation du travail. On le retrouvera également régulièrement sur les ondes de Radio-Châteaubriant. Au travers de podcasts, de rencontres, il interrogera des chefs d’entreprises, des décideurs. Mais aussi des acteurs du changement du travail, des gens qui ont changé de vie. Des témoignages, des focus de gens qui à leur manière, transforme le travail.

 

$ s réponses à Télétravail et bonnes pratiques

Laisser un commentaire