Michel Jonasz : je voulais te dire que je t’attends !

michel-jonasz-je-voulais-te-dire-que-je-tattends

Michel Jonasz : je voulais te dire que je t’attends. Et je ne suis pas la seule. Ça tombe bien, il invite son public à fêter l’anniversaire de son dernier album, sorti en octobre 2019. Le 15 janvier dernier, il a réédité « La Méouge, le Rhône et la Durance », augmenté de six titres. Comme tous les artistes qui traversent la crise sanitaire depuis un an, il a dû s’adapter et renoncer à la tournée qui devait suivre la sortie de l’album.

« La Méouge, le Rhône et la Durance » – édition limitée, est un appel au voyage. Le chanteur de La boîte de jazz nous invite sur les cours d’eau de France, dans les tropiques, dans ses souvenirs et ses espoirs. Il y revisite les titres de l’album et nous offre également des enregistrements inédits, produits à la maison ou lors de l’unique concert qu’il a donné en septembre 2020. Ainsi, les fans pourront y découvrir la seule version live de sa célèbre « Je voulais te dire que je t’attends ».

« J’ai retrouvé ta lettre où tu disais peut-être, un jour on s’ra trop vieux, pour s’écrire des poèmes, pour se dire que l’on s’aime, se r’garder dans les yeux. Tu parlais de naufrage, d’un corps qui n’a plus d’âge, et qui s’en va doucement. De la peur de vieillir et d’avoir à subir, l’impertinence du temps. De n’plus pouvoir s’aimer si la mémoire s’en va, et qu’on n’se reconnaît plus. Et perdre me disais-tu le plaisir de me plaire l’envie de me séduire…»

Huit ans après son dernier disque studio, Michel Jonasz revient avec un album de chansons inédites, réalisé avec ses fidèles frères de groove – Manu Katché et Jean-Yves D’Angelo – accompagnés par la fine fleur de la scène française : Jérôme Regard, Hervé Brault, Greg Zlap… Le chanteur « aux semelles de vent » a puisé son inspiration au fil de ses voyages et des paysages qu’il a traversés.

Une oreille vers le passé, un œil vers l’avenir.

On retrouve ici son souffle poétique exprimé dans toute son ardeur. Des ambiances de bossanova, de blues, des notes mélodieuses empreintes de nostalgie. On y entend même des ballades et un peu de souffle du vent du désert saharien…Une oreille vers le passé et les souvenirs, un œil vers l’avenir et ses espérances, Jonasz nous fait tanguer entre deux eaux, tantôt calmes, parfois chaloupées, et toujours enivrantes.

Du grand Jonasz, comme on l’aime.

Un album qu’on écoute en boucle, se laissant bercer par la voix chaude du musicien de 74 ans. Et le Joueur de blues en a encore sous la pédale. Dès lors, ses fans l’attendent sur scène (pour autant que la tournée prévue en 2021 puisse se maintenir). En attendant, courrez vous le procurer chez votre disquaire préféré.

Titre : La Méouge, le Rhône, la Durance – Édition Anniversaire Collector Limitée
Interprète : Michel Jonasz
Éditeur : Michel Jonasz Musique
Date de parution : Janvier 2021
11 titres + 6 inédits

01 – On était bien tous les deux
02 – Baby c’est la crise
03 – Sombre est la nuit (with Zaho)
04 – La Méouge, le Rhône, la Durance
05 – Traverser la mer à la nage
06 – La photo effacée
07 – Le bonheur frappe à la porte
08 – La maison de retraite
09 – Océan
10 – Nuits tropicales
11 – La planète bleue
12 – Baby c’est la crise (Version alternative)
13 – Nuits tropicales (Version confinement)
14 – Les souvenirs (Live à l’Escale 2020)
15 – La Méouge, le Rhône, la Durance (Live à l’Escale 2020)
16 – Je voulais te dire que je t’attends (Live à l’Escale 2020)
17 – La photo effacée (Version démo)

Michel Jonasz : je voulais te dire que je t’attends !, un article à retrouver dans l’Actu musicale de Radio-Châteaubriant.

Participer à la discussion

2 commentaires

Articles similaires

Loading...