Lettres à un jeune poète

lettres-a-un-jeune-poete

Lettres à un jeune poète est un recueil de correspondances qui raconte cet art rare et délicat de la transmission. Communiquer son savoir, sa technicité, mais surtout partager son âme de poète et son cœur d’écrivain. Rainer Maria Rilke a écrit ces dix lettres à Franz Kappus, un jeune auteur qui en a appris autant sur l’art d’écrire que celui d’être. Philippe Jaccottet, poète et écrivain, décédé le 24 février 2021, a traduit et fait connaître en France, une part considérable de l’œuvre de Rainer Maria Rilke.

Rainer Maria Rilke est un écrivain autrichien (né le 4 décembre 1875 et mort le 30 décembre 1926 en Suisse). Au terme d’une vie de voyages entrecoupés de longs séjours à Paris, il s’installe en 1921 en Ardèche, pour soigner la leucémie qui l’emporte en quatre années.

Poète lyrique, voire mystique, ayant beaucoup versifié en français à la fin de sa vie, il a également écrit un roman, des nouvelles, des pièces de théâtre et un essai titré Sur Rodin, consacré à la vie du sculpteur. Il reste le traducteur de pièces importantes des poésies françaises et italiennes.

lettres-a-un-jeune-poete
Rainer Maria Rilke et Auguste Rodin – Paris – 1900

Sa vie parisienne lui génère un sentiment d’angoisse

Entre août 1902 et juin 1903, Rilke séjourne pour la première fois à Paris et y rédige une monographie de Rodin. Il témoigne d’une grande admiration pour la méthode de travail du sculpteur, dont il deviendra le secrétaire quelques années plus tard.

« S’il me fallait dire de qui j’appris quelque chose sur la nature créatrice, ses sources, ses lois éternelles, deux noms seulement me viendraient ; celui de Jacobsen, le grand, grand poète, et celui d’Auguste Rodin, ce sculpteur qui n’a pas son égal parmi tous les artistes d’aujourd’hui ».

Mais sa vie parisienne lui génère un sentiment d’angoisse et d’oppression. Il traduit ces impressions dans Les Cahiers de Malte Laurids Brigge. Ce roman est une œuvre considérée, aussi bien en raison de sa forme que de ses thèmes, comme le premier roman moderne de langue allemande.

Rilke restitue les méandres de l’âme

Il abandonne peu à peu la prose pour se consacrer à la poésie, plus apte selon lui à restituer les « méandres de l’âme ». En 1910, il fait la rencontre de la princesse Marie von Thurn und Taxis, qui l’héberge fréquemment et qui devient son mécène jusqu’en 1920.

lettres-a-un-jeune-poete
Rainer Maria Rilke

C’est dans le château de la princesse, près de Trieste, que Rilke commence la rédaction de ses désormais célèbres Élégies de Duino, considérées comme l’un de ses plus grands chefs-d’œuvre. L’écriture de ce recueil de dix élégies, empreintes d’une mélancolie lumineuse, passant du sentiment du terrible à l’apaisement le plus radieux, s’étend sur plus de 10 ans.

Lettres à un jeune poète

Lettres à un jeune poète est la correspondance de Rilke, parue pour la première fois en 1929 chez Insel à Leipzig. Ces dix lettres sont adressées par le poète, entre 1903 et 1908, à un jeune homme qu’il ne connaît pas, Franz Kappus, cadet à l’école militaire de l’Empire austro-hongrois qui l’a sollicité, car tiraillé entre la carrière militaire ou les risques de la poésie.

Sa réédition de 1987 dans la collection des « Cahiers rouges » de Grasset souligne la portée de ce « véritable guide spirituel », de ce « manuel de la vie créatrice de portée universelle ». La réédition de 2020 par Erich Unglaub, permet de mettre en regard les 13 lettres que Franz Kappus a adressées au poète.

Conseils d’un aîné

« Je n’avais pas encore vingt ans et j’étais sur le point d’embrasser un métier que je ressentais comme exactement contraire à mes inclinations », écrit Kappus en 1929.

Rilke répond au désarroi de son puîné en ces termes : « Vous demandez si vos vers sont bons. C’est à moi que vous posez la question. Vous en avez interrogé d’autres auparavant, vous les envoyez à des revues. Vous les comparez à d’autres poèmes, et vous vous inquiétez si certaines rédactions refusent vos essais. Or (puisque vous m’avez autorisé à vous conseiller), je vous invite à laisser tout cela ».

La correspondance se consacre très peu aux problématiques techniques de la création poétique. Le maître poète renvoie sans cesse son élève à lui-même afin de l’aider à « passer » vers le monde adulte et d’advenir à soi-même.

« Mais l’apprentissage est toujours une longue période, une durée à part », peut-on lire dans la septième lettre.

Une « œuvre du Vouloir Écrire »

Il y est davantage questions de thèmes connexes à la création : la solitude, la saisie authentique du monde, l’amour, la tristesse, la mélancolie, l’acceptation d’une certaine forme d’intégration superficielle.

Pour cette raison-même, les Lettres à un jeune poète de Rilke sont considérées par Roland Barthes comme une « œuvre du Vouloir Écrire (scripturire) ». De ces textes qui permettent à ceux qui n’ont pas encore écrit, mais qui en ressentent le désir, sinon le besoin, de franchir le pas et de se lancer dans une carrière d’écriture.

« Rentrez en vous-même. Cherchez la raison qui, au fond, vous commande d’écrire. […] Creusez en vous-même jusqu’à trouver la raison la plus profonde. […] Et si de ce retournement vers l’intérieur, de cette plongée vers votre propre monde, des vers viennent à surgir, vous ne penserez pas à demander à quiconque si ce sont de bons vers. »

 

Lettres à un jeune poète, le neuvième épisode de l’émission Correspondances, de Barbara G. Derivière, sur Radio-Châteaubriant.

Musiques : Calisson et Gustav Mahler (Symphony n° 4 in g major) / Philippe Léotard (Est-ce ainsi que les hommes vivent ? )

Participer à la discussion

4 commentaires
  • Je connaissais les “lettres à un jeune poète”, j’ai lu, lu et relu mais les entendre est une bien riche relecture.
    Merci aussi pour la merveilleuse interprétation de “est-ce ainsi que les hommes vivent” par Philippe Léotard. Ce Monsieur me donne toujours beaucoup d’émotions, quoiqu’il interprète.

    • Merci beaucoup pour votre commentaire qui fait chaud au coeur. Ces textes me procurent également beaucoup d’émotions, et je suis toujours ravie que le choix des musiques et chansons qui accompagnent le texte, plaisent aux auditrices et aux auditeurs. Rendez-vous tous les dimanches pour une nouvelle Correspondance. Bien cordialement. Barbara

Plus d'épisodes du podcast

Correspondances
Loading...