Le Miroir : J’ai rencontré treize hommes

le-miroir-jai-rencontre-treize-hommes

Le Miroir : J’ai rencontré treize hommes. Des hommes inspirants, des hommes d’avenir, des Mages roses, capables de faire tomber le masque de la virilité pour laisser apparaître leur part de vulnérabilité, éminemment puissante.

Circé Deslandes nous propose ici le volet masculin de ces entretiens.  Ce premier chapitre des Mages Roses parle du corps et de l’esprit, de l’image. De ce que représente le masculin, des injonctions issues de notre société patriarcale et dont sont victimes, aussi, les hommes.
Ce recueil de confidences, versant marsien des déesses sales, est le premier volet d’une longue série qui évoquera différents sujets, tous liés à l’intime.
A écouter de préférence au casque, comme un secret glissé au creux de l’oreille.

Pour l’un d’entre eux : « J’étais avec un mec en stop et il me dit on est quand même dans un monde du paraître. Notre société est une société du paraître. Et je comprenais pas son idée.

Moi, en tant qu’animal je me dis ah oui, je suis dans le paraître, mais je suis un animal. J’ai pas de fourrure, je me déshabille. Je serais pas nu. Et à partir du moment où je m’habille, je m’habille avec un minimum de conscience de moi et de coquetterie, j’imagine. Si y avait pas les autres, leur regard serait encore là».

Ça m’aide à trouver mon corps plus beau

Pour cet autre « Dans ma dernière relation intime que j’ai nouée, ce qu’elle m’apporte particulièrement, c’est un rapport à l’habit, au vêtement. Être plus conscient de la manière dont je m’habille, et la manière de  présenter mon corps aux autres. Ce que je ne faisais pas du tout avant. Ça reste encore très très léger pour le moment. Mais c’est beaucoup plus qu’avant. 

Mais ça ça aussi un impact dans la manière dont je perçois mon corps. Même si finalement ce n’est pas lié à mon corps. C’est juste la manière dont je le présente. Mais quelque part, le fait  de mieux mettre en valeur certains aspects de mon corps, au travers des vêtement que je porte ça m’aide à trouver mon corps plus beau. »

Treize hommes et leurs regards sur eux-mêmes. Des bribes de phrases, des mots simples que Circé Deslandes nous fait découvrir.

Le Miroir : J’ai rencontré treize hommes et les autres épisodes du podcast de Circé Deslandes sur Radio-Chateaubriant.

Crédits : Podcast tiré de l’album Les Déesses Sales & Les Mages Roses. Réalisation, Montage & Habillage sonore : Circé Deslandes.
Lissage voix : Olivier Boudon.

Visuel © Med Ahabchan.
Participer à la discussion

Loading...