La drague sur les réseaux sociaux

la-drague-sur-les-réseaux-sociaux

La drague sur les réseaux sociaux, illusion ou réalité ? Après la période, aujourd’hui rétro, de la bonne vieille drague dans un lieu public, après le succès des sites de rencontres, je vous présente l’amour virtuel et gratos via les réseaux sociaux. Et oui, ça semble être aussi la crise pour les gens en mal d’amour.

Bonjour à vous chères auditrices et auditeurs du lundi. Comment allez-vous ? Moi ça va, mais j’ai un p’tit coup de gueule à pousser ! Il est d’autant plus fort, qu’en ce 8 mars, journée internationale des droits des femmes, certaines (et j’espère certains) d’entre vous vont partager mon avis, j’en suis sûre.

J’en veux pour preuve, les nombreux posts de désespoir et de ras-le-bol qui déferlent sur nos fils Facebook. Parce qu’il semblerait que les réseaux sociaux soient les nouveaux sites de rencontres.

Je veux bien croire que la crise sanitaire ait bouleversé en profondeur notre relation à l’autre. 40% des internautes français déclarent avoir créé un compte sur un réseau social pendant le confinement. Alors c’est vrai : on ne peut plus se toucher, on ne peut plus se faire des câlins, ni d’accolades ni même serrer des mains. On manque de contacts, de chaleur humaine, de spontanéité…tout ça c’est certain.

Mais que s’est-il passé concernant les modes de drague ?

Ok, la fermeture des bistrots et des boites de nuit a mis un sérieux coup d’arrêt à cette possibilité.

Et les sites de rencontres on connait aussi, de Meetic à Adopte un mec, en pensant par Tinder et tous les autres…Je peux vous en parler, j’ai testé pour vous. J’ai même écrit 300 pages sur le sujet. Donc OK ça je connais.

On s’inscrit, on crée un profil, on fixe des critères, et zou…on se parle…on clic et…ben…quoi…vous connaissez la formule ? Meetic, tu cliques, tu biiiiiiiiip. Oui sauf que là, avec la crise sanitaire, biiiiiiiip…ça devient plus compliqué ! Mais bon, c’est pas le sujet !

Depuis quelques temps, j’ai plein de nouveaux amis sur Facebook. C’est trop chouette ! Plein de copains et de copines. On se like, on se félicite, on partage, on échange. Et puis d’un coup, du nouveau dans Messenger :

« Bonjour, merci de m’accepter parmi vos amis, c’est toujours agréable de discuter avec une jolie femme ! ». Rhooo non…t’es sérieux là ? Pourquoi si j’avais été moche ce serait moins agréable ? Ma réponse a été immédiate :

« Ah ! vous vous fiez à ma photo de profil ! Mais ça c’est pas moi, c’est ma cousine. En vrai je m’appelle Robert ! ». Bizarrement, il ne m’a plus jamais parlé !

Les gens en mal d’amour, mais surtout en manque de sexe !

Donc là y’a un truc que je ne comprends pas. Vous vous dites quoi les gars ? Que ça sert plus à rien de payer un abonnement sur un site de rencontres ? Parce que Messenger c’est gratos ? Pourtant, depuis la fermeture des bars, des restos, des salles de sport et des cinémas, tout le pognon que vous économisez, vous pourriez l’investir dans la recherche de l’amour. Ou dans les sites de sexe tarifé ! Parce qu’on a ça aussi hein ! Les gens en mal d’amour, mais surtout en mal de sexe !

À moins que vous ayez perdu votre boulot à cause de la covid ! Là d’accord, un abonnement sur un site de rencontres, c’est du luxe, et surtout du gâchis. Mais du coup, vous devriez employer votre énergie à autre chose qu’à venir me signaler que « franchement, vous êtes trop charmante ! ».  Le dernier en date que j’ai dû bloquer d’ailleurs, a essayé de me faire rêver :

« Bonjour, vous êtes charmante, je suis agent immobilier sur la Côte d’Azur et vous ? » ! Super ! N’en j’tez plus mon petit cœur ne va pas résister !

Facebook est un réseau social conçu pour connecter les gens les uns aux autres

Alors petit rappel aux non-initiés : certes, Facebook est un réseau social conçu pour « connecter » les gens les uns aux autres, par le partage d’infos ou de contenu audiovisuel. Mais ceux qui considèrent que les sextapes et les sextos sont du contenu audio visuel, sont priés d’aller le partager ailleurs.

Qu’ils s’achètent plutôt un sextant, c’est un instrument de navigation qui sert à mesurer la distance angulaire entre deux points. Ça les éloignera de moi, et peut-être les rapprochera de leurs épouses, parce que deux fois sur trois, en plus ils sont mariés ! Mais bon, c’est pas le sujet !

Je pourrais aussi vous parler du harcèlement des coachs bien être et autres marabouts de l’équilibre alimentaire sur Facebook, mais promis, ça, ce sera un autre billet d’humeur. Donc aujourd’hui, restons focus, en ce 8 mars, on continue de revendiquer l’égalité des droits et le respect s’il vous plait !

Belle semaine à vous !

La drague sur les réseaux sociaux, un épisode de l’émission C’est pas le sujet, par Barbara G. Derivière, sur Radio-Châteaubriant.

 

Participer à la discussion

Plus d'épisodes du podcast

C'est pas le sujet
Loading...