La Cordelière d’Anne de Bretagne

la-cordeliere-danne-de-bretagne

La Cordelière d’Anne de Bretagne. Gildas Salaün revient sur les symboles emblématiques de la Duchesse de Bretagne.

« La cordelière, c’est un symbole emblématique, pour reprendre le terme précis, qui apparaît en Bretagne à la fin du 15e siècle, et qui est généralement associé à Anne de Bretagne, qui avait fait construire le fameux navire de La Cordelière. La cordelière pour être précis, c’est une corde à nœuds tout simplement. Une corde qui en effet est représentée nouée. Cette cordelière, elle n’est en réalité pas uniquement à associer à Anne de Bretagne. Ce n’est pas elle qui l’a créée.

La corde à nœuds, de cordelière, c’est en fait la ceinture des franciscains

Parce qu’en fait c’était la ceinture de Saint-François. Et la toute première apparition d’une corde à nœuds en Bretagne, remonte en réalité à son père. À François II, autour des années 1465. On n’a pas la date exacte, mais ce que l’on a, en revanche, c’est une pièce de monnaie. Qui représente un blason chargé de mouchetures d’hermine, donc qui représente stricto sensu le duché de Bretagne, qui est surmonté d’une couronne ducale.

La couronne ducale se reconnaît à des feuilles d’acanthe

Et enfin autour de ce blason, il y a une corde à nœuds, donc de Saint-François. Cette pièce de monnaie résume donc graphiquement que celui qui tient littéralement la Bretagne est Saint-François, ou plutôt François II qui se place donc sous le patronage de Saint François. C’est cette, c’est ce symbole et c’est cette pièce de monnaie, qui figure pour la toute première fois ce symbole qu’ensuite on va retrouver très régulièrement. En effet souvent sur les symboles ou les supports liés à Anne de Bretagne, mais aussi sur les symboles liés à ses filles, Claude de France et Renée également.

La cordelière représente le lien filial des tout derniers ducs et duchesses de Bretagne

On retrouve par exemple, non pas une pièce de monnaie mais un jeton, c’est une, un petit objet métallique là aussi, qui ressemble bigrement à une pièce de monnaie et qui représente le chiffre, c’est à dire la signature graphique de Renée. C’est un R,  sa lettre initiale, surmontée d’une couronne et entourée là aussi d’une corde à nœuds. Donc c’est pas strictement Anne. Mais en revanche, cette corde à nœuds de Saint-François est devenue graphiquement le lien filial entre François II, dernier duc de Bretagne, sa fille et ses petites-filles. En fait j’ai même envie de vous dire que la cordelière, en réalité représente le lien filial des tout derniers ducs et duchesses de Bretagne. »

La Cordelière d’Anne de Bretagne est un épisode du podcast consacré aux Histoires de Monnaies. Gildas nous enchante, petits et grands. Il nous fait aimer l’histoire.

Musique : J.S. Bach Suite In E Minor, BWV 996 – Transp. In G Minor / Göran Söllscher /Jethro Tull

Participer à la discussion

Plus d'épisodes du podcast

Écouter Radio-Châteaubriant Détacher le lecteur
Histoires de monnaies
Loading...