Suivez-Moi
Recherche

Koonda Holaa un gourou de la country psychédélique

Koonda Holaa un gourou de la country psychédélique

Koonda Holaa un gourou de la country psychédélique.

Mégafaune vous propose dans cette émission plus d’une heure de live et d’interview d’un grand baroudeur mondial de la musique. Kamil Krůta, alias Jameel Abdul Kebab, est l’artiste qui se cache derrière Koonda Holaa. Un nom qui sonne comme celui d’un gourou new age mais qui au cours de cette émission révèlera une toute autre signification. Tchèque d’origine, Kamil partage aujourd’hui sa vie entre Toulouse et les USA. Durant des années, il parcourt le monde pour créer une musique d’un monde qui lui est propre. Entre blues-rock mystic et country psychédélique.

« Je crois que lorsque l’on est originaire d’un petit pays, et la République tchèque peut être considérée comme un petit pays, je devais, en quelque sorte, quitter le pays et voir d’autres endroits de ce monde. Les expériences des petits pays sont souvent limitées à nos proches, aux personnes qui appartiennent au même groupe. Nous sommes tous un peu apparentés les uns aux autres ici. Dans les petites villes, on se connaît tous les uns des autres. Ce n’est plus du tout la même chose, si on se rend à Los Angeles ou à New York. C’est un ensemble beaucoup plus grand qui y rassemble cette société humaine. C’est quelque chose qu’il faut apprendre. Ce n’est pas concevable en République tchèque. »

Koonda Holaa s’enfuit alors vers la Californie

« La situation d’aujourd’hui est différente par rapport à celle d’il y a plus de vingt ans. Je suis arrivé aux États-Unis en 1992, et à cette époque vivre en Europe était complètement différent par rapport à vivre aux États-Unis. La vie y était facilitée d’une toute autre manière. On avait des opportunités que l’on ne pouvait pas avoir dans des pays européens, et plus particulièrement parce que l’on était originaire de l’Europe de l’Est. Il y a vingt ans, il ne nous était pas permis de vivre en France, ou d’y travailler. Il fallait y rester de manière illégale. Donc, on se retrouvait toujours à la périphérie de la société. On y était obligé, il n’y avait pas de choix. »

Musicien reconnu, un temps, il travaille notamment  avec The Residents, Exene Cervenka de X, Lydia Lunch, Steve Mackay et Mike Watt des Stooges , Marshall Allen de Sun Ra Arkestra, … Il offre une performance solo impressionnante. Résultat : chacun de ses concerts est  un moment unique. Ses clips et albums

Merci à Arnaud pour la traduction de l’interview.

 

Plus d'épisodes du podcast

Menu

Episode 7