John Lennon à Paul et Linda McCartney

john-lennon-a-paul-et-linda-mccartney

John Lennon à Paul et Linda McCartney, une correspondance qui témoigne du conflit qui opposa les leaders des Beatles à la fin des années 60. Après un succès planétaire de moins de dix ans, les quatre garçons dans le vent se séparent, poursuivant chacun leur carrière en solo. John Lennon est assassiné en 1980, laissant des millions de fans totalement orphelins.

john-lennon-a-paul-et-linda-mccartney
Les Beatles

L’histoire du groupe commence à Liverpool, lorsqu’un jeune homme de 17 ans passionné de musique décide de former un premier groupe en 1957 : The Guarrymen. Il s’agit de John Lennon. À ses côtés Paul McCartney et George Harrison. Un an plus tard, Pete Best les rejoint et forme le groupe Johnny and The Moondogs qui deviendra très rapidement The Beatles.

Chacun a son rôle au sein du groupe

John Lennon joue de la guitare rythmique, George Harrison est à la guitare solo et Paul McCartney à la basse. Le batteur Pete Best quitte la formation en août 1962. Il est remplacé par Ringo Starr qui devient le quatrième Beatles.

Dès l’automne 1962, “Love Me Do”, le premier 45 tours du groupe, cartonne dans toute l’Angleterre. Un succès dû aux qualités musicales du morceau, et également à l’image étonnante de ses membres. Ils se démarquent alors des grandes voix américaines du rock’n’roll telles que Elvis Presley ou Chuck Berry. Le costume-cravate des plus “british” et les paroles tendres de leur chanson plaisent davantage au public de l’île, qui voit en ces jeunes garçons les gendres idéaux.

La “Beatlemania” est née

john-lennon-a-paul-et-linda-mccartney
Les Beatles. De gauche à droite : George Harrisson, John Lennon, Ringo Starr et Paul McCartney.

Ils enchaînent les tubes et connaissent un succès phénoménal au point de rendre leur public hystérique. Ils deviennent rapidement les idoles des années 1960-70. En dix ans d’existence et seulement huit ans de carrière, les Beatles enregistrent douze albums et composent plus de 200 chansons. Le groupe se produit également à la télévision et apparaît dans plusieurs émissions britanniques et américaines.

Lorsqu’ils arrivent en France, les membres du groupe se produisent à l’Olympia en 1964 pendant trois semaines consécutives.

Le cinquième Beatles ?

De nombreuses personnes ont prétendu, au fil du temps, au titre de cinquième Beatles. Tout d’abord, les musiciens qui ont joué avec eux sur scène, comme le batteur Pete Best par exemple. Néanmoins, une personne a joué un grand rôle dans la carrière du groupe. Brian Epstein est leur manager, et fait partie de l’aventure du groupe dès 1962. Il décède cinq ans plus tard, en 1967, restant à jamais le cinquième Beatles.

La fin de la légende

john-lennon-a-paul-et-linda-mccartney
Les Beatles – Album Abbey Road

En 1968, le quatuor enregistre un double album, “White Album”, qui devient légendaire grâce aux tubes “Ob-La-Di, Ob-La-Da”, “Back in USSR”, “Blackbird”... Mais le succès enflamme l’orgueil des musiciens qui commencent à ne plus s’entendre, notamment John Lennon et Paul McCartney, dont les conflits nuisent au groupe.

C’est à ce moment que John Lennon découvre de nouveaux horizons artistiques avec sa compagne Yoko Ono et s’écarte des Beatles. De plus, l’annonce de consommation de drogue, qui n’a pas épargné les quatre garçons dans le vent, considérés pourtant comme un groupe de rock sage, choque le public et n’arrange rien au déclin de leur travail.

Si chacun pense déjà à une carrière solo, le quatuor continue tout de même à enregistrer des disques au cours de séances longues et difficiles. En 1968, paraît le remarquable “Abbey Road” et deux ans plus tard, “Let It Be”, pour la sortie duquel Paul McCartney annonce officiellement la séparation des Beatles. Des millions de fans sont sous le choc. Les quatre Anglais laissent derrière eux huit années de folie et des centaines de tubes.

John Lennon, un militant engagé

En 1969, John Lennon rend à la reine Elizabeth II, le MBE (Most Excellent Order of the British Empire, la Légion d’honneur britannique) qu’elle lui avait remis quatre ans plus tôt. La lettre est aujourd’hui exposée dans les archives royales. Il y explique que, par ce geste, il proteste contre la guerre du Vietnam et l’ingérence du pays au Nigéria, .

Coup de théâtre, une version antérieure de ce courrier a été découverte. Elle était en possession d’un homme qui pensait être face à une copie avant de découvrir qu’il avait bien l’originale, qu’il a présentée à une convention ce mercredi à Liverpool.

john-lennon-a-paul-et-linda-mccartney
Lettre de John Lennon à la reine Elizabeth II – 1969

Pour ajouter au mythe, le propriétaire du courrier, qui souhaite rester anonyme, a raconté qu’il l’avait trouvée coincée dans la pochette d’un 45 tours. Le disque faisait partie d’un lot acheté 20 ans auparavant pour 10 livres sterling dans un vide-grenier. Les experts en Beatles affirment qu’on est là en présence d’une pièce authentique. Darren Julien, chargé d’expertiser la lettre sur laquelle la signature de John Lennon affirme qu’elle est effectivement baveuse. Cela suggère qu’une seconde version de la lettre a été écrite, et expédiée à la reine.

Le torchon brûle entre John et Paul

En réponse à une lettre que lui écrit Linda McCartney, John Lennon leur expédie, en 1971, une lettre amère de deux pages, rédigée juste après la séparation des Beatles. Lennon s’en prend violemment à Paul McCartney. Et ce courrier met en lumière certains secrets sur l’implosion du groupe. Un écrit unique, rendu public par sa mise aux enchères par la maison RR Auction. Cette lettre est estimée à 20.000 dollars.

Lettre de John Lennon à Paul et Linda McCartney – 1971

Assassiné par un fan

john-lennon-a-paul-et-linda-mccartney
Jonh Lennon – New York

Le 8 décembre 1980, au coin de la 72e rue de New York, à quelques pas à peine de Central Park, John Lennon s’effondre devant chez lui, grièvement touché par quatre balles de revolver. Il est 22h52, le leader des Beatles perd la vie. Son assassin, Mark David Chapman, vient de se voir refuser sa demande de libération pour la neuvième fois.

John Lennon à Paul et Linda McCartney, le douzième podcast de l’émission Correspondances, par Barbara G. Derivière, sur Radio-Châteaubriant.com

Musiques : Calisson. Les Beatles (While My Guitar Gently Weeps / Ticket to ride).  Tropical Tribute to the Beatles (Hey Jude)

Participer à la discussion

Plus d'épisodes du podcast

Écouter Radio-Châteaubriant Détacher le lecteur
Correspondances
Loading...