James Barry : médecin militaire

James Barry : médecin militaire a eu une vie hors du commun.
Aujourd’hui Guy Grandjean dans sa chronique “Rouges Jardins, le monde du vivant” nous raconte l’histoire fascinante de James Barry, Miranda Stuart Barry (vers 1789-1799 – 25 juillet 1865).

James Barry est engagé comme assistant auprès de l’armée britannique le 6 juillet 1813, à Chelsea puis à l’Hôpital royal militaire de Plymouth. Il aurait peut-être servi lors de la bataille de Waterloo. Il sert en Inde ainsi qu’en Afrique du Sud. Et arrive au Cap entre 1815 et 1817.

Il est promu assistant en chirurgie.

Durant ses missions, Barry a amélioré les conditions des soldats blessés. Mais  a aussi soulagé les conditions des habitants indigènes. Barry a notamment réalisé la première césarienne effectuée par un chirurgien britannique en Afrique. Une délicate opération après laquelle la mère et l’enfant ont tous deux survécu.

Lors de ses nombreuses affectations dans ces colonies britanniques, il essaye d’améliorer non seulement les conditions de vie des soldats. Il s’efforcera également d’aider les populations locales. Excellent obstétricien. Pendant quarante ans, son inlassable activité démontre ses talents de novateur, dans des domaines très divers, l’hygiène, l’alimentation, le bien être des malades, autant que la médecine et la chirurgie.

Il devient ensuite inspecteur médical pour la colonie. Durant son séjour, il réalise un meilleur réseau hydraulique pour la ville du Cap. James Barry effectue une des premières césariennes réussies.

Née femme et élevée comme telle, Margaret Bulkley a choisi de vivre déguisée en homme afin de réaliser son rêve, celui de devenir médecin.

L’histoire qui nous intéresse ici, débute en 1809, 70 ans avant que des étudiantes ne soient acceptées en école de médecine. Dans l’espoir de devenir chirurgien, Margaret troque son nom contre celui de James Barry.

Retrouvez toutes les chroniques de Guy Granjean sur son site Rouges Jardins, le monde du vivant

Les commentaires sont clos