Farniente et confinement

farniente-et-confinement

Farniente et confinement : et si on ne faisait rien pendant ce confinement du 3ème type ? Mais rien ! Rien du tout…juste histoire de se reposer un peu, de lâcher prise sur l’hystérie du moment, et de se relaxer.

Bonjour à vous cher.e.s auditrices et auditeurs…du mardi du coup. À ce propos, je suis vraiment navrée de vous avoir fait faux bon hier, mais c’était le lundi de pâques, et surtout l’un des rares jours fériés de ce premier semestre, qui ne tombe pas un samedi !

J’exagère un peu car y’en a deux autres qui arrivent

Le jeudi de l’ascension et le lundi de la pentecôte. Hey, entre nous, heureusement que le catholicisme est là pour nous sauver la mise. Car en faisant des 1er et 8 mai des jours fériés, les républicains n’ont pas pensé, que potentiellement, une année sur six, ça tomberait pendant le week-end.

Bon, en même temps, si l’ascension tombe un jeudi, c’est pas parce que l’église adore faire des ponts, ni parce que Jésus avait aqua-poney le mercredi. Non. C’est juste qu’il a fait son ascension 40 jours après la pâque. Donc fêtant pâques un dimanche, 40 jours après, ça tombe forcément un jeudi. CQFD ! Je regrette parfois d’être athée. Croire en lui me permettrait de pouvoir lui rendre justice ne serait-ce que pour ça. Que voulez-vous ?! Je suis une indécrottable païenne. Mais bon c’est pas le sujet !

Je disais donc, hier c’était un jour férié et confiné

Et je me suis employée à ne rien faire ! Rien faire d’utile ! Rien faire de productif quoi ! Farniente et plaisir. C’est tout. Et je vous rassure, je n’ai pas culpabilisé du tout.

Vous vous souvenez l’an dernier, après le premier confinement ? Chacun se vantait d’avoir mis à profit tout ce temps confiné pour des choses utiles. Qui avait fait son jardin, qui avait repeint toute la baraque, qui s’était mis au yoga ou à la pâte à pain…qu’importe, moi-même j’ai écrit un livre pendant le confinement…Il fallait prouver qu’on avait relevé des défis et réussi son confinement !

On croyait aussi qu’un monde nouveau naissait sous nos yeux, que les dauphins s’approchaient des côtes, que les animaux sauvages venaient à la conquête des villes…que dalle !

Tout ça c’était des fakes !

Alors je vous propose autre chose. Cette fois, pour ce confinement du 3ème type, on ne fait rien, on ne s’agite pas. On se repose, on lâche prise. On se centre sur soi. Et on attend que l’orage passe. Et que le prochain jour férié arrive !

Bises masquées et belle semaine à vous.

Farniente et confinement, un épisode de l’émission C’est pas le sujet, par Barbara G. Derivière, sur Radio-Chateaubriant.com

Musiques : When we sent out / Queen (We are the champions) / Edvard Grieg (Peer Gynt Suite No.1) / Pink Martini-China Forbes (Je ne veux pas travailler)

Participer à la discussion

Plus d'épisodes du podcast

C'est pas le sujet
Loading...