En 1932 : Gilles et Julien chantaient “Dollar” – Ici interprété par Obscur Feuillage qui s’accompagne au piano. Et en fin d’émission, les barrières, par Gilles et Julien eux-mêmes !

Aujourd’hui, une des premières chansons francophones géopolitiques avec deux chansons de Jean Villard-Gilles…

Aujourd’hui sur Radio Châteaubriant Obscur Feuillage nous rappelle l’histoire d’un étonnant poète, chansonnier, comédien, écrivain et compositeur suisse. Jean Villard-Gilles, dit Gilles, né à Montreux en 1895 et mort à Saint-Saphorin le 26 mars 1982. Il est notamment célèbre pour son duo Gilles et Julien durant les années 1930, puis en tant que directeur du cabaret « Chez Gilles » à Paris après la Guerre.Il est notamment l’auteur de la chanson Les Trois Cloches, interprétée par Édith Piaf et les Compagnons de la chanson. En 1918, il crée à Lausanne le rôle du Diable dans L’Histoire du soldat d’Igor Stravinski et de Charles-Ferdinand Ramuz.

Le début des années trente, la crise économique bat son plein

et Jean Villard-Gilles est le premier dans la chanson à donner une voix au sentiment si répandu alors de révolte contre l’aberration éclatante du capitalisme en crise.

« 1932. Le fascisme a déjà transformé l’Italie en caserne et remplacé, aux mains de ses enfants, les mandolines par des mitraillettes. Hitler, obscur petit agitateur, vient de se hisser au premier plan de la vie politique, porté par l’enthousiasme des masses teutonnes, assoiffées d’espace vital. L’Europe commence à sentir les effets de la crise économique aux États-Unis où le mythe de la prospérité s’est effondré, brusquement. Le Dieu Dollar, vidé de son trône, gémit le cul par terre ».

La chanson précède de quatre années  les Temps modernes de Chaplin. On y entend déjà son rejet de la dépersonnalisation de la société.

Jean Villard-Gilles écrivit entre autres chansons

  • 1932 Dollar
  • 1936 La Belle France – hymne du Front populaire
  • 1940 Les Trois Cloches – chantée par Édith Piaf et Les Compagnons de la chanson
  • 1940 14 juillet
  • 1948 Le Bonheur
  • 1951 À l’enseigne de la fille sans cœur – chantée par Édith Piaf, Les Quatre Barbus
  • 1954 La Venoge
  • 1958 Nos colonels

En 1932 : Gilles et Julien chantaient “Dollar” à écouter sur Radio Châteaubriant.

Share this