Les contes thérapeutiques de Séverine Fäh – Radio-Chateaubriant https://radio-chateaubriant.com Sun, 22 Nov 2020 12:16:47 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=5.5.3 https://i1.wp.com/radio-chateaubriant.com/wp-content/uploads/2020/01/Radio-chateaubriant-logo-Carré.jpg?fit=32%2C32&ssl=1 Les contes thérapeutiques de Séverine Fäh – Radio-Chateaubriant https://radio-chateaubriant.com 32 32 181091050 L’homme à l’envers https://radio-chateaubriant.com/l-homme-a-l-envers/ https://radio-chateaubriant.com/l-homme-a-l-envers/#respond Sat, 21 Nov 2020 11:20:04 +0000 https://radio-chateaubriant.com/?p=6717 L’homme à l’envers. C’est l’histoire d’un homme qui vivait à l’envers. Plus les années passaient plus il rajeunissait. Oh bien sûr il était né Bébé comme vous et moi mais […]

L’article L’homme à l’envers est apparu en premier sur Radio-Chateaubriant.

]]>
L’homme à l’envers. C’est l’histoire d’un homme qui vivait à l’envers. Plus les années passaient plus il rajeunissait.

Oh bien sûr il était né Bébé comme vous et moi mais très vite il était devenu grand…on disait même de lui qu’il était le parent de ses parents et son papa l’appelait mon grand. Il aurait préféré mon chéri mais c’était ainsi et il avait fini par en prendre son parti.

Quand ce petit grand est devenu un adulte ou ex-enfant

Il se rendit compte qu’il était très confiant, il faisait toujours très attention et prenait beaucoup de précautions, il avait conservé en grandissant ses bonnes pratiques d’avant qui avaient fait de lui un grand avant d’être un enfant.

Et c’est en prenant conscience de sa capacité à éviter le danger et à toujours se sentir en sécurité qu’il eut l’idée de l’enseigner ; et c’est ainsi qu’il fit le tour des écoles du monde entier pour enseigner comment se préserver et rester toujours en bonne santé : il expliquait comment bien dormir pour permettre à notre corps de se régénérer et se réveiller en pleine forme, il montrait également comment bien se nourrir avec des produits frais et délicieusement cuisinés pour se remplir de vitamines, de minéraux et maintenir la pleine santé, il emmenait même très souvent les gens se promener pour faire de l’exercice et encore mieux s’oxygéner…

Bref cet homme avait tout compris bien avant les autres et c’est une chance de pouvoir bénéficier des ces excellents conseils et de les transmettre à son entourage et je me disais que si vous cherchez bien en vous, vous connaissez déjà toutes les bonnes pratiques pour diffuser la pleine santé en vous et autour de vous comme par exemple se reposer, s’hydrater, bien manger, s’oxygéner…et un jour comme ce matin ou cet après-midi ou bien encore ce soir, avant de vous coucher, vous pourriez peut-être compléter ces conseils glanés avec ceux que vous connaissez et peut-être même en inventer ?

Imaginez que vous avez la capacité de devenir minuscule

Maintenant, Imaginez que vous avez la capacité de devenir minuscule et d’entrer dans votre corps, vous constituez des équipes performantes et joyeuses qui viennent renforcer toutes vos fonctions vitales lorsque cela est nécessaire, d’autres équipes réparent ce qu’il y a réparer et d’autres encore font des tours pour contrôler que vous êtes en bonne santé et chaque équipe termine son travail en dessinant un grand soleil sur chacun de vos organes, partout ou elles passent pour bien montrer qu’en vous règne un excellente et merveilleuse santé qui vous remplit d’énergie, de bonheur, de joie et d’amour.

Et pour en revenir à mon histoire, l’homme avait percé le secret de la jeunesse éternelle.Oh je ne peux pas vous le révéler ça non, car vous ne me croiriez pas, il ne s’agit pas là de pilule magique à avaler ou de crème prodigieuse à étaler car le mystère de la longévité nous vient d’une grotte des Pyrénées où un protée tout droit sorti d’une Odyssée à mis au point une formule mathématique ; une formule de jouvence qui permet de vieillir tout en restant jeune car au-delà des apparences, c’est une savante équation des rêves mis au carré qui permet d’atteindre cette ancienne énigme de l’humanité et peut-être pourriez vous en profiter pour démultiplier tous vos rêves et vos souhaits pour vous aussi donner vie à votre remède rajeunissant.

L’homme à l’envers et les autres épisodes du podcast Les contes thérapeutiques de Séverine Fäh, chaque semaine sur Radio-Châteaubriant

© 2020 Séverine Fäh.

Visuel : Emma Gosset

L’article L’homme à l’envers est apparu en premier sur Radio-Chateaubriant.

]]>
https://radio-chateaubriant.com/l-homme-a-l-envers/feed/ 0 6717
Compostelle : C’est l’histoire de cet homme https://radio-chateaubriant.com/compostelle-cest-lhistoire-de-cet-homme/ https://radio-chateaubriant.com/compostelle-cest-lhistoire-de-cet-homme/#respond Tue, 03 Nov 2020 20:50:04 +0000 https://radio-chateaubriant.com/?p=4701 Compostelle : C’est l’histoire de cet homme qui avait décidé de partir seul sur le chemin de Compostelle. Il espérait comme la légende le racontait, par une étoile être guidé […]

L’article Compostelle : C’est l’histoire de cet homme est apparu en premier sur Radio-Chateaubriant.

]]>
https://radio-chateaubriant.com/wp-content/uploads/2020/11/Compostelle.mp3

Compostelle : C’est l’histoire de cet homme qui avait décidé de partir seul sur le chemin de Compostelle. Il espérait comme la légende le racontait, par une étoile être guidé vers la lumière de sa destinée. C’est en effet très souvent pour quitter l’obscurité que l’on se met à cheminer…

Sur sa route, il croise le chemin d’une femme âgée qui le prend sous son aile. Elle fait et refait le pèlerinage chaque année, peut-être a-t-elle des choses à se faire pardonner ? Alors, elle lui donne des conseils, le guide dans ses choix d’orientation, un peu comme le ferait une maman qui voudrait prendre soin de son enfant…

Ils cheminent ensemble un jour ou deux et puis un beau matin, l’homme en a assez de la compagnie de cette aînée. Il se sent bridé, étouffé par son désir de liberté. Seulement voilà, il ne sait pas comment le lui expliquer, ne veut surtout pas la froisser…

Au moment du départ ce matin là, alors qu’ils viennent de terminer le dernier petit-déjeuner partagé dans le refuge qu’ils avaient élus pour la nuit. C’est la femme qui l’avertit : elle lui explique que leurs chemins vont se séparer ici.

Elle a d’autres projets, d’autres envies

La vie est ainsi faite que l’on a parfois même plus besoin de se parler. Cette rencontre symbolique avait alors permit à cet homme de mesurer l’essentialité de l’amour d’une mère qui sur cette randonnée avait su lui remettre le pied à l’étrier ; et malgré tous ces bons moments partagés, se séparer peut parfois signifier davantage s’aimer en respectant de l’autre les besoins d’individualité…

Et c’est toujours le bon moment pour continuer à s’apprécier, s’écouter et se placer en premier dans notre existence. Car sur ce chemin de la connaissance révélée, que croyez -vous qu’il pourrait arriver ? Sinon à soi se reconnecter ?

Et je ne sais pas si vous savez mais très souvent pour se trouver il est vital de se détacher, de laisser sur le côté, les vieilles rancœurs du passé, les vieux schémas qui ont cessé de fonctionner pour enfin vers le Graal se diriger. Car en effet, dans presque toutes les traditions, il est ainsi fait allusion à quelque chose qui, à partir d’une certaine époque, aurait été perdu ou caché : comme le secret d’une certaine forme d’immortalité.

Or c’est bien ce trésor que notre héros était venu chercher

Pour se rapprocher de ses racines, il avait gravit jusqu’aux cimes et s’était enfin délesté de ses anciennes contrariétés afin de poursuivre plus léger et c’est assez amusant de constater que c’est généralement en se pardonnant que l’on réussit à couper les derniers fils du passé, ceux qui entravent la liberté.

Quand l’heure du retour se présenta à sa porte, le marcheur comprit son erreur : il avait voulu fuir son quotidien, mettre tous les empêcheurs au loin. Oh oui, on peut se persuader que « l’enfer c’est les autres » mais ce huis clos lui révéla que ce ne sont pas les autres mais peut-être lui seul qui se privait de liberté. Telle fut donc la récompense de cette heureuse quête de sens.

Depuis, armé d’un bâton et d’une coquille, notre enquêteur de soi est devenu guide. Il agite sa lanterne pour faire la lumière sur le chemin de ceux qui cherchent à se trouver ou peut-être l’inverse, je ne sais plus très bien et si d’aventure, il vous arrive de le croiser, laissez vous conter le récit de ce chevalier, vous pourriez bien être étonné et en sortir…métamorphosé, qui sait ?

Compostelle : C’est l’histoire de cet homme, ainsi que les autres épisodes des Contes Thérapeutique de Séverine Fäh, chaque semaine sur Radio-Châteaubriant.

 

L’article Compostelle : C’est l’histoire de cet homme est apparu en premier sur Radio-Chateaubriant.

]]>
https://radio-chateaubriant.com/compostelle-cest-lhistoire-de-cet-homme/feed/ 0 4701
La Bague : C’est l’histoire de cette femme https://radio-chateaubriant.com/la-bague-c-est-lhistoire-de-cette-femme/ https://radio-chateaubriant.com/la-bague-c-est-lhistoire-de-cette-femme/#respond Fri, 23 Oct 2020 23:49:52 +0000 https://radio-chateaubriant.com/?p=4660 La Bague : C’est l’histoire de cette femme qui pensait que les objets gardaient au fond d’eux une trace des êtres disparus après leur départ, un peu comme si une […]

L’article La Bague : C’est l’histoire de cette femme est apparu en premier sur Radio-Chateaubriant.

]]>
La Bague : C’est l’histoire de cette femme qui pensait que les objets gardaient au fond d’eux une trace des êtres disparus après leur départ, un peu comme si une partie de l’énergie de ces hommes et de ces femmes vibrait encore dans un foulard, un stylo, une paire de lunettes ou encore un fauteuil…

Elle avait perdu son papa et s’habillait régulièrement avec ses anciens vêtements; une chemise, un gilet, une écharpe…Jusqu’au jour où elle eut envie de se sentir plus féminine et se résigna à donner toutes les affaires de son père à une association.

Elle sentit alors presqu’immédiatement comme une légèreté s’installer et décida de continuer à s’alléger en vendant tous les objets du défunt qu’elle avait jusqu’alors précieusement gardés.

Elle en profita d’ailleurs pour dans sa maison tout trier, car je ne sais pas si vous savez mais…

…il paraît que notre extérieur est le reflet de notre intérieur

Et elle ne pût que constater qu’en effet, plus elle triait, plus elle souriait.

Mais, il y a une chose dont elle refusait obstinément de se séparer…la bague de fiançailles de sa grand-mère. Elle la portait à son annulaire droit jour et nuit depuis plus de 30 ans… Elle se disait que si elle la laissait, sa vie serait encore plus triste et difficile ; elle croyait que garder cette bague à son doigt gardait sa grand-mère encore un peu là, comme une présence réconfortante.

Seulement voilà, ce qu’elle ne savait pas c’est que si les objets conservent un petit bout de leur ancien propriétaire, ils gardent aussi une partie des vibrations de leur histoire, bonne ou
mauvaise…

Et en gardant cette bague à son doigt, cette femme s’imprégnait chaque jour un peu plus d’une partie de la vie de sa grand-mère qu’elle ne soupçonnait pas : elle avait été bien malheureuse dans sa vie amoureuse aux côtés de son grand-père à vivre des choses dont à l’époque on ne parlait pas.

D’ailleurs cette femme aussi avait connu bien des déboires dans sa vie affective. Et c’est peut-être pour se sentir moins seule qu’elle avait un jour commencé à tous ces vieux objets collectionner. Un peu comme si, se sentir entourée de ces souvenirs finissait pas lui donner l’illusion de dissoudre sa solitude.

Et puis un jour, elle perdit l’anneau

Elle ne sut jamais ni où, ni comment…

Elle pleura beaucoup, nia l’évidence, se sentit coupable et même en colère et puis un matin, alors qu’elle arpentait les allées du marché, c’est l’anse de son panier qui céda. Toutes ses victuailles se répandirent sur le sol des Halles.

Elle s’agenouilla pour tout ramasser et vit deux autres mains venues l’aider. Elle leva les yeux, un homme lui sourit. Il lui dit quelque chose qu’elle n’entendit pas, elle voyait seulement ses lèvres bouger, mais aucun son ne sortait…un peu comme…dans un rêve lorsqu’on ne sait pas si c’est la réalité ou bien si tout est inventé.

Et je dois bien vous avouer que ce rêve était on ne peut plus vrai car à ce que l’on m’a raconté, on peut croiser cet heureux couple chaque mercredi matin au marché local.
La bague ? Elle avait décidé que son histoire à elle avait assez duré et choisi de rejoindre le paradis des bijoux. Là où se retrouvent tous les précieux colifichets pour orchestrer des rencontres aussi inattendues que fabuleuses.

Et je me disais que peut-être, ce serait pour vous aussi, le bon moment pour vous délier des entraves du passé et reprendre le canevas de votre destinée…

La Bague : C’est l’histoire de cette femme et tous les autres épisodes des Contes thérapeutiques de Séverine Fäh, chaque semaine, sur Radio-Châteaubriant.

Visuel : @siora18

Musique : Borough CC

L’article La Bague : C’est l’histoire de cette femme est apparu en premier sur Radio-Chateaubriant.

]]>
https://radio-chateaubriant.com/la-bague-c-est-lhistoire-de-cette-femme/feed/ 0 4660
La lettre : C’est l’histoire de cet homme https://radio-chateaubriant.com/la-lettre-cest-l-histoire-de-cet-homme/ https://radio-chateaubriant.com/la-lettre-cest-l-histoire-de-cet-homme/#comments Sat, 17 Oct 2020 00:07:58 +0000 https://radio-chateaubriant.com/?p=4549 La lettre : C’est l’histoire de cet homme qui n’arrivait pas à oublier sa petite amie du passé. Il l’avait tant aimée vous comprenez. Pour elle, il avait tout abandonné. […]

L’article La lettre : C’est l’histoire de cet homme est apparu en premier sur Radio-Chateaubriant.

]]>
La lettre : C’est l’histoire de cet homme qui n’arrivait pas à oublier sa petite amie du passé. Il l’avait tant aimée vous comprenez. Pour elle, il avait tout abandonné. Il avait même traversé la Méditerranée.

Désormais, il s’en voulait car quand elle lui avait annoncé qu’elle le quittait, il ne lui avait pas dit que plus que tout il l’aimait. Il s’était senti vexé, rejeté, délaissé et la colère avait recouvert tout son amour pour elle. Il lui fallut des années pour retrouver sa sérénité.

Une fois toute sa colère évaporée, l’amour réapparut, intact, comme au 1er jour. Seulement voilà…Sa petite amie l’avait très certainement oublié…

Il voulut lui écrire une lettre pour lui avouer tout ce qu’il n’avait pas su lui dire pour l’empêcher de partir. Il y pensait tout le temps, le jour, la nuit, la nuit, le jour…les mots se présentaient tout seuls, formaient spontanément des phrases qui tournoyaient dans sa tête. C’est assez fou quand on y pense comme la présence d’une absence peut prendre autant de place dans l’existence.

Un matin il se levait fermement décidé à enfin lui écrire et puis l’instant d’après, c’est l’à quoi bon qui l’emportait…Alors il s’en voulait et la culpabilité de l’empoisonner continuait.

Il ne savait pas que ce qui devait arriver arriverait…Car je ne sais pas si vous savez mais il semblerait que ce qui nous est destiné trouvera toujours le moyen de nous atteindre, il ne restait alors qu’à patienter…

Et justement, un jour de février, il reçut un courrier.
C’était une lettre de l’administration à sa bien-aimée adressée.
Quelle aubaine, en voilà une belle opportunité…
Il joignit son roman au formulaire puis posta le tout dans sa plus belle enveloppe, avant la fin de la matinée .
La réponse ne se fit pas attendre.

La dulcinée se présenta et au prochain repas l’invita

On reste parfois pantois de constater que des émotions restées coincées nous empêchent de bien nous exprimer. Si vous saviez le nombre incalculable de personnes qui disent le contraire de ce qu’elles pensent parce qu’elles croient que ce qu’elles pourraient dire serait mal interprété. Alors pour ne pas risquer de se sentir ridiculisées, elles gardent ça tout au fond d’elles et s’étouffent avec les mots qu’elles ont essayé de cacher pendant toutes ces années.

Mais un soir comme aujourd’hui on peut choisir et décider que l’on a assez traîné. On peut prendre son courage en otage et appeler ou filer rencontrer toutes les personnes qui comptent mais qu’on avait laissées sur le bas-côté pour enfin leur avouer combien on les a aimées…
Essayez…et venez nous raconter…
En tout cas, je ne sais pas comment leur dîner s’est terminé puisqu’ils avaient finalement décidé d’aller au ciné.

Séverine Fäh-©2020.

La lettre : C’est l’histoire de cet homme, et les autres contes thérapeutiques de Séverine Fäh,c’est chaque semaine sur Radio-Châteaubriant.

L’article La lettre : C’est l’histoire de cet homme est apparu en premier sur Radio-Chateaubriant.

]]>
https://radio-chateaubriant.com/la-lettre-cest-l-histoire-de-cet-homme/feed/ 2 4549
Imagination : C’est l’histoire d’une petite fille https://radio-chateaubriant.com/imagination-cest-lhistoire-dune-petite-fille/ https://radio-chateaubriant.com/imagination-cest-lhistoire-dune-petite-fille/#comments Sat, 10 Oct 2020 00:28:31 +0000 https://radio-chateaubriant.com/?p=4384 Imagination : C’est l’histoire d’une petite fille qui un jour, alors qu’elle se promenait dans un parc, entendit un papa encourager son fils, qui grimpait tout en haut d’un jeu. […]

L’article Imagination : C’est l’histoire d’une petite fille est apparu en premier sur Radio-Chateaubriant.

]]>
Imagination : C’est l’histoire d’une petite fille qui un jour, alors qu’elle se promenait dans un parc, entendit un papa encourager son fils, qui grimpait tout en haut d’un jeu. La petite fille se dit alors, que jamais personne ne l’avait encouragée comme ça. C’est ainsi qu’elle comprit, qu’elle n’avait rien compris du tout.

Elle avait cru que pour réussir sa vie, elle devait être malheureuse. Elle s’était rendue compte qu’à force d’entendre son papa lui dire que pour réussir dans la vie “il fallait en baver”, elle avait pensé que c’était la vérité. Que c’était le passage obligé. Mais la petite était rebelle. Et voulait toujours comprendre ce qu’il y a à savoir. D’ailleurs, ses parents lui avaient offert, à son anniversaire, le Grand Livre des Pourquoi, pour l’inciter à se taire. Mais justement, un soir, elle était plongée dans son ouvrage. Elle n’arrivait plus à tourner une seule page. Le livre racontait l’histoire d’un homme qui avait inventé la pensée positive. C’était révolutionnaire.

Et il avait été, lui aussi, invité à se taire. Car il était connu pour avoir beaucoup d’imagination. Il s’en servait comme auto-suggestion. Cet homme, était persuadé que chaque idée que nous avons, tend à devenir une réalité. Il avait même réussi la démonstration, que, considérée comme facile, une chose à réaliser, en facilite effectivement la réalisation.

En fait,…cet homme avait découvert un secret

C’est toujours l’imagination qui l’emporte. Et il suffit d’imaginer très fort quelque chose, pour immédiatement vers elle, orienter notre volonté. A partir de ce jour-là, elle  décida de faire différemment ce que ce que ses parents lui avaient appris. Et de suivre ses rêves, pour devenir la plus heureuse possible, en mettant dans la même équipe gagnante, sa volonté et son imagination.

Quelque temps plus tard, elle expliqua à son papa qu’il y avait d’autres chemins possibles pour être heureux et pour profiter de la vie. Elle lui raconta, comment elle avait découvert, qu’en  s’aspergeant chaque jour du parfum de confiance en soi, elle croyait de plus en plus en ses capacités. Et elle avait réussi à se tricoter, enfin la vie qu’elle voulait.

Son papa n’en revenait pas. Il ne comprenait pas, comment cela était possible d’être heureux tout simplement en se le disant. Ils discutèrent beaucoup tous les deux. Et je crois que désormais, chaque jour, ils remercient leur corps d’être aussi fabuleux.

Et je me disais, que vous aussi, un jour comme aujourd’hui, vous pourriez choisir de vous féliciter, de vous encourager. D’admirer toute la magie de votre corps, de vos pensées, de vos organes qui œuvrent chaque jour, pour votre bien-être, votre joie, votre santé, votre bonheur, dans l’amour. Je crois même que depuis cette histoire, de nombreuses personnes se sont mises à écrire chaque soir, ce en quoi ils étaient reconnaissants.

Imagination : C’est l’histoire d’une petite fille est un texte écrit et lu par Séverine Fäh ©2020 Retrouvez chaque semaine un nouveau conte thérapeutique.

Visuel : @Carolinehdz

Musique : Borough Blue Dot Sessions (CC BY-NC 4.0).

 

L’article Imagination : C’est l’histoire d’une petite fille est apparu en premier sur Radio-Chateaubriant.

]]>
https://radio-chateaubriant.com/imagination-cest-lhistoire-dune-petite-fille/feed/ 2 4384