2500 personnes au rassemblement techno à Lieuron

2500-personnes-au-rassemblement-techno-a-lieuron

2500 personnes au rassemblement techno à Lieuron, présentes dans des hangars désaffectés d’une zone d’activités. Pas ou peu de masques et la distanciation mise à mal.

Le 31 décembre 2020 en début de soirée, plusieurs centaines de véhicules ont commencé à converger vers une zone d’activités de la commune de Lieuron pour installer une rave-party.
Les gendarmes du groupement de gendarmerie d’Ille-et-Vilaine tentaient d’empêcher cette installation. Ils ont fait face à la violente hostilité de nombreux teufeurs.

Au cours de cette manœuvre, un véhicule de la gendarmerie a été incendié, trois autres dégradés et les militaires ont essuyé des jets de bouteilles et de pierres, occasionnant des blessures légères.

Ce matin, le nombre de teufeurs est estimé à 2500…

 

En provenance de différents départements et de l’étranger. Un important dispositif de gendarmerie est en place afin de sécuriser les abords du site et les axes de circulation.

Le préfet d’Ille-et-Vilaine a décidé l’activation du centre opérationnel départemental en préfecture afin de gérer l’événement. Par arrêté, il a interdit ce rassemblement festif musical non déclaré.
Il a également décidé l’engagement d’effectifs de secouristes de l’association départementale de protection civile auprès des sapeurs-pompiers qui ont procédé à 2 évacuations vers l’hôpital cette nuit pour des blessures.

Outre le secours à personnes, les secouristes, dans le contexte sanitaire Covid-19, distribuaient gel et masques afin de limiter les risques de propagation du virus au sein du rassemblement.
S’agissant du volet judiciaire, le parquet confiait une enquête à la brigade de recherches de la gendarmerie de Redon. Il s’agit de qualifications d’organisation illicite d’un rassemblement festif à caractère musical. Mais également de violences volontaires sur personnes dépositaires de l’autorité publique et de dégradation du bien d’autrui en réunion
Il a été relevé le délit de travail dissimulé et de tenue illicite d’un débit de boissons.

Par ailleurs des infractions à la législation sur les stupéfiants et notamment la facilitation de l’usage ont été relevées.

Laisser un commentaire

Articles similaires

Loading...